Archives de catégorie : Pastorale

BELLE FÊTE DE L’ANNONCIATION

Aux membres des groupes de la famille ignatienne,

aux compagnons de la Communauté de Vie chrétienne (CVX)

au Père Pierre Kiedrowski

aux paroissiens de Limoges et de Poitiers

Chers amis,

Vous avez reçu l’invitation de vivre “une messe qui prend son temps” le 25 mars 2020, jour de l’Annonciation.
La gravité de la situation sanitaire a contraint le gouvernement à prendre des mesures de confinement drastiques, et, comme vous le savez, tout rassemblement, office, rencontre a été annulé.

Afin de fêter ensemble, malgré tout, cette solennité, nous vous proposons de vivre chez vous” un moment qui prend son temps” à partir de l’Evangile de ce jour et de nous faire un retour de votre méditation. Ce moment pourrait par exemple débuter le 25 mars à 19h30, lorsque, à l’appel des évêques, sonneront les cloches de la France entière, pour manifester notre fraternité et notre espoir commun. (voir pièce jointe)

Pour vivre ce moment :

1- Prenez le temps de lire et de relire profondément le récit de l’Annonciation dans l’Évangile de Saint Luc, chapitre 1, versets 26 à 38. (dans votre Bible, ou ci-dessous)
Vous pouvez imaginer la scène, goûter ce qui se vit dans cette rencontre à partir des paroles, attitudes, réactions des personnages.
Qu’est-ce qui vous touche, vous rejoint dans ces versets pour votre vie d’aujourd’hui ? 

2-Vous pouvez ensuite rédiger une prière (action de grâce, intercession, pardon…) en lien avec votre vie et celle de notre monde .

Vous êtes invités à envoyer un ou deux points de votre méditation du récit de Saint Luc et une ou deux intentions de prière à lucie.derom@orange.fr pour Limoges ou michelelanglais@free.fr pour Poitiers, avant le 30 mars.

Vos envois seront compilés et renvoyés à vous tous qui nous aurez répondu. Ainsi, nous aurons tous un recueil de ce qui moment qui prend son temps nous aura fait vivre.

Nous vous souhaitons une très belle méditation avec l’Esprit du Seigneur et une belle fête de l’Annonciation du Seigneur avec Marie, celle qui a dit “oui”.

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc (1, 26-38)

En ce temps-là, l’ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée, appelée Nazareth, à une jeune fille vierge, accordée en mariage à un homme de la maison de David, appelé Joseph ; et le nom de la jeune fille était Marie.

L’ange entra chez elle et dit : « Je te salue, Comblée-de-grâce, le Seigneur est avec toi. »
À cette parole, elle fut toute bouleversée, et elle se demandait ce que pouvait signifier cette salutation.

L’ange lui dit alors : « Sois sans crainte, Marie, car tu as trouvé grâce auprès de Dieu.
Voici que tu vas concevoir et enfanter un fils ; tu lui donneras le nom de Jésus.

Il sera grand, il sera appelé Fils du Très-Haut ; le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David son père ;
il régnera pour toujours sur la maison de Jacob, et son règne n’aura pas de fin. »

Marie dit à l’ange : « Comment cela va-t-il se faire, puisque je ne connais pas d’homme ? »

L’ange lui répondit : « L’Esprit Saint viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te prendra sous son ombre ; c’est pourquoi celui qui va naître sera saint, il sera appelé Fils de Dieu. Or voici que, dans sa vieillesse, Élisabeth, ta parente, a conçu, elle aussi, un fils et en est à son sixième mois, alors qu’on l’appelait la femme stérile. Car rien n’est impossible à Dieu. »

Marie dit alors : « Voici la servante du Seigneur ; que tout m’advienne selon ta parole. »

Alors l’ange la quitta.

5ème édition du week-end traditionnel “Montagne et Spiritualité”

 Ce week-end, à Murat, chez les frères de Saint Jean, avait pour objectif d’offrir aux adolescents de Beaupeyrat une détente sportive  et un approfondissement spirituel.

Le programme de ces journées : vendredi, samedi, dimanche,  consistait d’abord dans une randonnée au lac du Pêcher, puis au Prieuré, ce fut le  témoignage de frère Vincent sur la vie de la communauté, suivi de plusieurs questions de jeunes. Enfin  soirée ciné-débat autour du film «  Jésus l’enquête » : Lee Strobel, journaliste d’investigation au Chicago Tribune et athée revendiqué, est confronté à la soudaine conversion de son épouse au christianisme. Afin de sauver son couple, il se met à enquêter sur la figure du Christ, avec l’ambition de prouver que celui-ci n’a jamais ressuscité.

Le lendemain, journée sportive à la station du Lioran : dans  un paysage enneigé et féerique, les jeunes se sont élancés sur les pistes de ski. Il y eut  des temps de prière, une belle veillée d’adoration et de confession où les élèves ont pu goûter à la miséricorde de Dieu.

 Le dimanche, tous ont entrepris une  marche vers la Vierge de la Haute Auvergne et ont participé à la messe paroissiale.

Nous sommes rentrés ressourcés spirituellement avec au fond du cœur la devise de la Bible que l’on nous répète tous les ans…

“Soyez toujours Joyeux” 1 Th 5, 16  

La messe : Pourquoi ?

Parce que la messe est «  l’œuvre de Dieu » . A chaque célébration, Jésus offre son corps et son sang pour le salut des hommes : c’est le sacrement de l’Eucharistie dont notre cœur  a besoin  pour vivre au mieux l’Evangile dans notre vie quotidienne.

Tel est, en résumé, l’enseignement sur la messe que notre prêtre référent , le Père André Vénitus,  a dispensé auprès des enfants , mais aussi auprès des parents et amis venus les assister, dans la préparation de leur Première Communion, qui avait lieu dans ll’Abbatiale de Solignac, Dimanche 19 Janvier à 10h. 

A 11h , tous  se sont rendus à la messe qu’ils ont suivie avec ferveur. On  ressentait le soutien des familles dans cette démarche de foi.

Le MEJ à l’Institution Beaupeyrat

  Depuis un mois, un groupe du  MEJ (Mouvement Eucharistique des Jeunes) se retrouve le mardi de 12h30 à 13h30. Le groupe est  animé par Soeur Claire (Fransciscaine) Paul et Quitterie (2 élèves en classe de terminale à l’Institution Beaupeyrat).La pédagogie du MEJ est encouragée par le Secrétariat Général de l’Enseignement catholique (SGEC).

Mais qu’est-ce que le MEJ ? 

Un mouvement éducatif

Le Mouvement Eucharistique des Jeunes est un mouvement d’éducation humaine et spirituelle qui s’adresse aux enfants et aux jeunes de 7 à 18 ans qui désirent vivre à la manière de Jésus. Le MEJ les aide à construire une relation d’amitié avec Jésus, en puisant ses fondements dans une spiritualité ignatienne. « Tout recevoir et tout donner » : telle est la devise du MEJ.

Un Mouvement « Eucharistique » ?

Si le nom du MEJ est si mystérieux c’est qu’il évoque justement un grand mystère : l’Eucharistie, c’est à dire la messe.

L’Eucharistie nous introduit dans la communion réelle avec Jésus et son mystère. Pape François, dans son allocution aux MEJistes en août 2015

Le MEJ désire que les jeunes entrent dans cette communion avec Dieu et fassent comme Jésus de leur vie une Eucharistie. Reconnaitre le don du Christ à chaque célébration de l’Eucharistie nous fait entrer dans Sa vie : cette joie fait naître en chacun le désir d’offrir sa vie dans le quotidien et faire de sa vie une Eucharistie. L’Eucharistie vécue et célébrée est une manière de vivre.

Les Exercices Spirituels, trésor de l’Eglise… et du MEJ !

De tradition ignacienne, le MEJ tire les racines de sa pédagogie dans les Exercices Spirituels de Saint Ignace de Loyola, aujourd’hui considérés comme un trésor de l’Eglise. Les Exercices aident chacun à s’attacher à la personne de Jésus, à avancer librement dans sa vie tout en gardant sa personnalité propre.
La Compagnie de Jésus, fondée en 1540 par saint Ignace, a hérité de ce Livre : appelés les jésuites, les membres de la Compagnie de Jésus constituent un corps apostolique international de prêtres et de frères au service de la Mission du Christ par l’annonce de la foi et la promotion de la justice. La congrégation « Marie Notre Dame » dont nous dépendons fait partie de la compagnie de Jésus. Nous sommes donc de spiritualité Ignatienne.

Présentation de Marie au Temple – jeudi 21 novembre 2019

Fête en la présence de Monseigneur Bozo, évêque de Limoges.

   La Présentation au temple de Marie est  rapportée par l’Evangile apocryphe de Jacques. Anne et Joachim, les parents de Marie, vont mener au temple leur fille âgée de trois ans. 

La célébration de cet événement s’est répandue depuis le II ème siècle dans tout l’Orient Chrétien, puis en Occident dès le Haut Moyen-Age.

En 1585, le Pape Sixte V l’introduira au calendrier liturgique.  Cette fête instituée est fixée au 21 Novembre. 

   Sainte Jeanne de Lestonnac avait choisi cette date pour présenter à la Vierge Marie ses élèves « afin qu’elles l’honorent et l’imitent, chacune dans l’état où Dieu l’appellerait ». 

   Dans les écoles de sainte Jeanne, cette fête revêt une importance particulière, puisque la vie de Marie est proposée comme modèle dans l’enseignement d’une éducation humaniste chrétienne.

Cette année, Jeudi 21 Novembre, à 11h, Monseigneur Bozo, évêque de Limoges  est venu célébrer la messe dans la Chapelle de Beaupeyrat, remplie de Collégiens et de Lycéens.  Il a fait mémoire des valeurs transmises par sainte Jeanne, inspirée par les vertus de Marie,  dans le but de construire un avenir meilleur pour tous.

   Ensuite, l’évêque a béni  une icône représentant la Présentation, peinte par une catéchiste qui a consacré deux années à la  réalisation de cette œuvre.

CROSS SOLIDAIRE à l’Institution Beaupeyrat en faveur d’Haïti

 Vendredi  19 Octobre,  a eu lieu « un cross solidaire »  au sein de l’Institution Beaupeyrat.

   En effet, environ 350 élèves du CP à la 6ème ont couru pour soutenir un projet de l’ODNs (Organisation des Nouvelles solidarités). Les fonds, récoltés à cette occasion, devraient permettre d’aider l’école de Bédou, située au Nord-Est d’Haïti, dont les élèves connaissent une profonde misère et une détresse psychologique.

   Depuis deux ans, les sœurs de la Compagnie Marie Notre Dame s’occupent de cette école encore en construction. C’est pourquoi toutes les écoles du réseau de la Compagnie Marie Notre Dame ont participé à cette course solidaire.

    Cette année, les religieuses envisagent de poursuivre la construction du premier étage de cette école et de contribuer à l’organisation de son prochain centre aéré. 

   A Beaupeyrat, chaque élève, inscrit pour cette course, a demandé le soutien d’un ou plusieurs parrains. Ce dernier s’était engagé à faire un don pour chaque tour réalisé par l’enfant. Comme Anne-Laure Gehin  (professeur d’EPS-responsable du niveau 6ème) a précisé aux enfants : «  vous ne devez pas être les meilleurs mais donnez le meilleur  de vous-même.»

   Chacun de ces dons, chaque tour de cross permet d’aller de l’avant dans l’espoir d’améliorer les conditions de vie et l’éducation des enfants.

Partager ce que l’on a et ce que l’on est : voici le geste auquel nous invite l’Evangile pour bâtir un monde plus juste.

Premiere messe pique-nique de l’année

Ce vendredi 04 octobre 2019, les messes pique-nique pour les élèves de CE2, CM1 et CM2 ont repris.

Au rythme de une par mois, elles sont toujours suivies par un pique-nique convivial autour de M. Lombard, chef d’établissement, Père Vénitus et Mme Mandahinog, animatrice en pastorale.

Pour cette première messe pique-nique de l’année scolaire, les jeunes élèves ont eu la chance de pouvoir avoir un très belle animation menée par les élèves du lycée.