Archives de catégorie : Lycée

Grand jeu sur la vie de Saint François d’Assise – Liaison CM2/6ème

Vendredi 14 septembre 2018, les élèves de cm2-6ème et de Terminale se sont donnés rendez-vous pour le grand jeu de St François.

Deux cents jeunes ont participé à cette activité plaisante, auxquels se sont joints des professeurs et des parents. Tous  se sont retrouvés à 12h pour un pique-nique tiré du sac.

Vers 13h30, on vit arriver le « Poverello », Petit Pauvre, autre nom de saint François. En fait, il s’agissait de M. Simon Panteix, professeur d’histoire géo, venu pour lancer le jeu.

St François a demandé aux enfants si les valeurs qu’il avait transmises étaient  encore valables de nos jours.

St François a vécu en Italie, au 13 ème siècle : suivre le Christ et servir les pauvres, tel fut son idéal de vie. Ainsi il a montré que le message évangélique était encore d’actualité. Modèle de pauvreté, certes, il a manifesté aussi un grand respect et un grand amour pour la création.

Chaque épreuve était encadrée par des lycéens ou un adulte qui faisait le récit d’un épisode de la vie de saint François d’Assise.

Un grand merci à l’APEL pour avoir offert le goûter à tous nos jeunes !

Résultats examens 2018

Année 2017-2018
BAC STMG- 100%

BAC S – 94%

BAC L – 82%

BTS  – Comptabilité gestion : 78%

              Informatique (SIO) : 63%

  MUC : 100%

DNB –  95 % de réussite

CFG – 100%

Bravo à tous nos élèves diplômés et rendez vous prochainement pour la remise des diplômes

Concours National de la Résistance et de la Déportation l’équipe de Beaupeyrat récompensée

C’est sous la forme d’un journal clandestin que 7 lycéens de Beaupeyrat avaient choisi de répondre au thème qui leur été  proposé pour l’ année2018 : « s’engager pour libérer la France ».

Le 30 mai 2018, c’est dans les salons de la préfecture de Limoges
qu’ils se sont vu remettre le 3ème prix départemental récompensant leur travail.

Également primé au niveau de l’académie (Corrèze-Creuse-Haute-Vienne), ils ont reçu au rectorat de Limoges le 26 juin dernier un 3ème prix académique.

La flamme de la mémoire brûle et ne s’éteindra pas…

Bravo à eux ! « 

Solennité du Sacré-Coeur de Jésus – Baptêmes et 1ère communion

Le vendredi 8 juin, avait lieu la fête du Sacré Cœur de Jésus  qui est une solennité de l’Eglise Catholique. Ce  fut un grand jour à la chapelle de Beaupeyrat.  La messe était présidée par Monseigneur Bozo.

Au cours de la célébration, Léa Peyrat, 14 ans,  recevait pour la première fois le sacrement de l’Eucharistie qui  lui a fait prendre conscience que Jésus était tout proche d’elle.

Ensuite, ce fut le baptême de Tom et de Lucas Bichaud, élèves en classe de terminale. Ils ont reçu  aussi le sacrement de l’Eucharistie, ainsi que celui de la Confirmation.  C’est ainsi qu’ils ont pu découvrir l’Eglise comme une deuxième famille qui les accueille.

Leurs camarades se sont très investis : ils ont formé un petit chœur pour l’animation des chants :

 

 

Joseph ( parrain de Lucas), Raphaëlle et Paul, sous la direction de Madame Charmes ! Bruno Nouailher, professeur d histoire- géographie,  les accompagnait à l’orgue…

 

Les lycéens  ont assisté, nombreux,  à cette messe pour les entourer de leur amitié. Ce sont eux, également, qui ont organisé dans la cour le déjeuner qui a suivi la cérémonie.

Ils ont invité Monseigneur à goûter à la cuisine française, syrienne et pakistanaise . Les plats de ces  différents pays  avaient été disposés  sur un  buffet.

Un vrai moment de bonheur pour nos lycéens ! Pour certains, c’ était leur dernier jour de classe avant le bac .

 

Voyage Venise

En avril, les collégiens ont eu la joie de découvrir  Venise et sa merveilleuse lagune. Dès leur arrivée, ils ont emprunté un vaporetto et ont pu admirer les sublimes palais bordant le Grand canal.

Arrivés Place Saint Marc, après l’ascension du Campanile, ils ont pu embrasser une vue d’ensemble de la ville.

Tout au long de leur séjour, les collégiens ont profité d »un superbe et tant attendu soleil et  ont baigné dans l’histoire vénitienne en visitant le palais des Doges, la basilique, différents musées (Coreer, l’Académie), ils ont pu assister à un atelier sur la fabrication des masques.

Une visite des îles Burano et Murano leur ont permis de découvrir les dentelles et les fameux verres et leurs souffleurs.

Concours national de la résistance et de la déportation

Créé en 1961 au sortir de la 2ème Guerre Mondiale, le Concours National de la Résistance et de la Déportation est un concours organisé chaque année par le ministère de l’Éducation nationale. Pour cette année 2018, une équipe de 7 volontaires représentant les niveaux 1ère – Terminale représente Beaupeyrat à travers la réalisation d’une production écrite.

Le thème du concours 2018 : « s’engager pour libérer la France » est une large invitation pour découvrir des personnes et des parcours d’engagement aux heures sombres de notre pays. Le travail de recherche a été ponctué d’ateliers réguliers, en dehors des heures de cours, où chacun est invité à faire part de l’avancé de ses travaux au reste du groupe. Parmi les temps forts qui ont rythmé cette préparation, on peut noter l’intervention de M. Jacques Perot, ancien conservateur du musée Clémenceau-de Lattre et directeur du musée de l’armée ; une sortie-recherche aux archives départementales de la Haute-Vienne ou encore la visite du musée de la résistance de Limoges.

Pour leur production, les participants ont fait le choix de la rédaction d’un journal à la manière des journaux clandestins. Un choix qui n’est pas sans rappeler que Limoges fut un temps « imprimerie du maquis » irrigant de nombreuses villes de France.

Certifications de Cambridge

Lors des portes ouvertes de l’établissement la nouvelle promotion a reçu ses diplômes à l’issu d’une cérémonie officielle présidée par Mme Berthe, en présence des  parents de nos jeunes lauréats et de leurs  professeurs d’anglais. Félicitations à tous pour leurs brillants résultats cette année encore !

Le rendez-vous est déjà pris avec les élèves de la section Anglais Plus de 4° et de 3° pour 2018, avec le même succès à la clé.

Mme Isabelle Faure, professeur référent.

Béatrice, Charlotte et Clotilde : « cette expérience fut mémorable pour nous tous car ce fut notre premier diplôme et une bonne préparation à nos futurs examens. Le groupe d’Anglais Plus est devenu comme une famille pour nous ».

Sacha : «  toute l’année nous avons travaillé dans une ambiance plus qu’agréable et nous nous sommes entraînés afin d’obtenir notre diplôme. La cérémonie aussi a été très conviviale »

Maria, Louise, Fidan : « les enseignants nous ont fait bien travailler pour préparer ces épreuves plutôt stressantes mais c’était pour la bonne cause ! C’est un avantage pour nous d’avoir obtenu ces diplômes »

Louis : «  nous étions heureux de recevoir nos diplômes remis  par la directrice et  nos professeurs en présence de nos parents. Ils  nous ont félicités autour d’un buffet dans une ambiance sympathique »

Expérimentation du Projet Take Care en classes de Terminales L et S

Intervention de Mme de Boer, psychologue, sur les « soins palliatifs », dans le cadre du cours de philosophie.

« Notre société a tellement peur de sa fragilité qu’elle finit par l’oublier en oubliant la mort, en effaçant le rituels, en effaçant les deuils » J. Léonetti

« N’être plus écouté : c’est cela qui est terrible lorsqu’on est vieux » A. Camus

« Ce n’est pas la mort qui est triste mais ce que nous faisons de nos vies » A. Jardin

Voici quelques unes des citations à partir desquelles les élèves de terminales L et S du Lycée Beaupeyrat de Limoges ont été invités à livrer leur réflexion sur la vie, la mort, la finitude et la fragilité   … Ces questions « existentielles » abordées en classe de philosophie ne leur étaient évidemment pas étrangères. Mais, rattachées à la thématique des « soins palliatifs », elles se présentaient pour eux sous un nouvel angle : celui qu’a choisi Mme de Boer, psychologue clinicienne de l’Association Soins et Santé de Limoges, pour expérimenter son projet Take Care auprès des lycéens pour les sensibiliser à la philosophie et à l’éthique des soins palliatifs.

Portant un regard intime sur la maladie et la souffrance inhérentes à la condition humaine, elle a ainsi permis aux élèves, à l’occasion de deux rencontres, les mardi 21 novembre et 12 décembre 2017, de débattre sur des valeurs telles que la dignité, le respect, la bienveillance, l’humilité, la sensibilité.

Alternant les interventions spontanées et le travail de réflexion en groupes, les élèves devaient réagir à des citations d’auteurs ou autres personnalités (écrivains, juristes, politiques, artistes, célébrités) et livrer leurs réflexions sous forme de tweet, un compte twitter ayant été créé spécifiquement pour le projet.

Les interrogations soulevées : Quel regard porter sur l’humain, en particulier dans les situations de souffrance ou de handicap ? Quel comportement adopter face à la maladie, la souffrance sous toutes ses formes ? …..  ont ouvert un débat sur les problématiques des soins palliatifs qui ne les ont pas laissés indifférents.

C’était l’objectif du projet : confronter un public d’adolescents, parfois réticent à aborder ces sujets « graves » dans une société qui valorise la performance et la jeunesse et occulte d’autres dimensions de l’existence, aux responsabilités humaines, en leur faisant comprendre que ces questions ne s’adressaient pas uniquement aux personnes âgées ou malades. « Cette réflexion concerne surtout une population jeune qui prend son envol vers une vie d’adulte ; elle sera confrontée à des responsabilités personnelles, professionnelles et sociétales et s’orientera peut-être vers un métier médical, paramédical, juridique, politique ou médiatique » rappelle Mme de Boer.

Le bilan réalisé à l’issue des séances a révélé que les élèves avaient bien perçu l’enjeu de cet échange. Ils ont apprécié en tout cas ces occasions d’échange qu’ils ont jugées « enrichissantes » et « stimulantes ».

C. Hartman – Professeur de philosophie                                                                                                                                          Citations & tweet des élèves :

« N’être pas écouté : c’est cela qui est terrible lorsqu’on est vieux » Albert Camus

Le fait de se sentir seul et de ne pas être écouté, de n’avoir personne qui nous soutient est une souffrance pour chacun.
Écrit par : Charline, Mégane, Amaury, Maxime et Clotilde

Le propre de l’homme est de vivre en société. Il est écouté et il écoute lui-même. Lorsque cette notion de rapport à l’autre se désintègre, il perd une forme d’humanité. Et se retrouve exclu de la société.

Écrit par : Jeanne, Victoire, Ibrahim, Vincent, Quentin et Bilal

 « Notre société a tellement peur de sa fragilité qu’elle finit par l’oublier en oubliant la mort » Jean Leonetti médecin cardiologue

On choisit ce qu’on veut oublier et ce qu’on veut garder en souvenir, car pour l’être humain il est plus facile d’oublier ses problèmes plutôt que faire face à ceux-ci.

Écrit par : Zoe, Lucas, Odette, Enolia, Fulbert et Laura.

Un beau jour, un grand homme a dit : ″ Ceux qui nous ont aidés à grandir ne doivent pas être abandonnés au moment où ils ont le plus grand besoin d’aide″ (Pape François)

Écrit par : Marie, Chloé, Mathieu, Clara, Danisha et Vincent

L’homme est le seul animal qui sait qu’il va mourir. Il est mortel. Il ne peut pas défier les lois de la nature, mais essaie de défier les lois de la physique.

Écrit par : Jeanne, Victoire, Ibrahim, Vincent, Quentin et Bilal

L’Institution Beaupeyrat chausse ses skis !

Pour la troisième édition, l’Institution Beaupeyrat proposait du vendredi 12 au dimanche 14 janvier un week-end « montagne-spiritualité » plus connu sous l’appellation « Ski-prières ».

D’abord proposé comme temps fort pour les élèves qui se préparent à recevoir le sacrement de la Confirmation, il était aussi ouvert aux autres élèves, notamment les 3ème et lycéens.

C’est dans le Cantal, à Murat, chez lez les frères de la Communauté Saint-Jean, que l’école a désormais pris l’habitude de poser ses valises…. La proximité avec la station du Lorian est idéale.

Près d’une quarantaine de jeunes étaient inscrits. La neige était au rendez-vous et les pistes toutes prêtes à les accueillir. Les débutants ont pu ressentir les premières joies de la glisse… pendant que les autres retrouvaient des sensations déjà connues ! Cependant, comme il n’est pas possible de skier tout le week-end (et ce n’était pas l’objectif!!) …. des temps spirituels, des moments de réflexion, de partage et d’échanges étaient organisés. Là aussi…. Certains étaient plus en avance que d’autres…. Mais devant le Seigneur, chacun à pu se retrouver sur un pied d’égalité !

Au final, jeunes et accompagnateurs ont pu vivre, le temps d’un week end, au rythme d’une communauté religieuse, en s’adonnant à l’effort sportif tout en étant ensemble … le tout sous le regard de Dieu. Drôle de challenge ! Nul doute que ce temps aura été bénéfique pour tous !

Pour la quatrième édition, nous devrions atteindre quelques sommets… affaire à suivre !

+ Abbé André VENITUS
de l’Institution Beaupeyrat