Archives de catégorie : BTS SIO

Beaupeyrat au forum LEA

Du 13 au 15 janvier 2016, au Zénith de Limoges, se tenait le forum post-bac LEA (Limousin Éducation Avenir). Beaupeyrat y avait un stand.

L’orientation se prépare tout au long de la scolarité : ce forum est destiné aux jeunes qui souhaitent explorer, se projeter ou bien encore finaliser leurs choix.

Le guide distribué aux élèves parle :

  • D’un temps de découverte des formations après le bac,
  • D’un temps de rencontre avec des professionnels, des étudiants et des enseignants.
  • D’un temps d’information et de conseil en orientation.

Au final, une démarche active, empreinte de curiosité et qui occasionnera réflexion !

lea-2016

Alexandre Brémaud et des enseignants de BTS se sont relayés pour présenter les formations proposées à Beaupeyrat :

Forum du Futur Étudiant de Brive (19)

Beaupeyrat présent à Brive

Le Forum du Futur Étudiant s’est tenu à Brive à l’occasion de sa 27e édition, le vendredi 27 novembre dernier. Beaupeyrat y tenait un stand pour faire connaître aux lycéens corréziens les formations post bac (BTS CG, BTS SIO, BTS MUC et DCG).

Plus d’une cinquantaine d’étudiants de 1re et Terminale sont venus se renseigner sur l’Institution Beaupeyrat et ont pu y rencontrer Me Chatras, Me Cessac et M. Alexandre Brémaud. Ce forum a aussi été l’occasion pour l’établissement de se faire connaître auprès des enseignants corréziens et les partenaires de la manifestation.

En janvier prochain, Beaupeyrat sera présent sur le Forum Limousin Éducation Avenir de Limoges.

forum-post-bac

Le salon Pingo

Ce salon régional a pour but de réunir  les étudiants en informatique de la région (DUT, BTS, universitaires, ingénieurs)  afin qu’ils puissent présenter leurs travaux, centres d’intérêts, expérimentations… dans le domaine du numérique.

Le projet est principalement porté par Beaupeyrat et par l’association Alternatives 87 bien connue dans la région pour ses actions en faveur des logiciels libres.

2016 est une puissance de 2,  sera la 0100e édition de cette rencontre annuelle.  Deux sessions (la première et la troisième) se sont déroulées dans les locaux de l’école d’ingénieurs informatique 3IL à Limoges, une  autre  sur le site de l’IUT du Limousin (la seconde).

Tous les thèmes peuvent être abordés pour peu qu’ils touchent  la question du numérique (embarqué, sécurité, réseau, système, développement, droit…). Une place  privilégiée est accordée aux étudiants, mais de nombreux professionnels sont intervenus dans des domaines tels que la détection de failles de sécurité, la programmation d’automates, le recrutement dans les SI, les divers  parcours professionnels…

Chaque saison démarre, en septembre,  sans que l’on sache où se déroulera l’évènement, ni qui peut accueillir tout ce monde là (300 personnes) ou encore quels seront les thèmes et les intervenants… mais à chaque fois c’est une belle fête. (Un peu comme les install-party il y a quelques années ou les RMLL pour ceux qui connaissent un peu).

Atelier sécu par Céline B. sur la plate-forme métasploit
Atelier sécu par Céline B. sur la plate-forme métasploit – 2013

Les interventions prennent plusieurs formes (présentations, démonstrations, ateliers). On a vu des interventions sur IPv6, nftables, le module netem, LaTeX, symfony, le développement de Mooc, les cartes Arduino, KVM, Proxmox… j’en oublie.

Intervention sécurité Arnauld M. (2014)
Intervention sécurité Arnauld M. (2014)

La prochaine édition aura lieu le jeudi 17 mars 2016. On ne sait pas encore où, mais on sait déjà (déclaration de constante) que tout se passera bien !

ToIP avec asterisk (*), trunk IAX,  et IPv6 Arnaud D. (2015)
ToIP avec asterisk (*), trunk IAX, et IPv6 Arnaud D. (2015)

Mais pourquoi ce salon a-t-il  été nommé Pingo : ce n’est écrit nulle part. L’année prochaine on aura peut-être la réponse.  Qui sait ?

En attendant, je vais vous indiquer le lien direct pour accéder au wiki du projet.

 

Solution de chiffrement et de signature numérique

GnuPG, GPG, ou encore GNU Privacy Guard, bien connu des utilisateurs de logiciels libres, est une solution de chiffrement (cryptographie ou crypto-système) et de signature numérique. Il est généralement utilisé dans les échanges de documents numériques ou les courriels. Le jeu de commande s’appuie sur des algorithmes de chiffrement symérique, asymétriques et des protocoles hybrides.

Il permet également de construire ce qu’on appelle généralement, en jargon, son réseau de confiance (Web Of Trust en Anglais ou encore WOT). Conceptuellement, le réseau de confiance tel qu’il se construit avec GnuPG est assez peu connu. Techniquement il est décentralisé par opposition aux systèmes d’infra-structures à clé publiques (PKI ou Public Key Infrastructure) que nous utilisons tous les jours.

Les échanges numériques, particulièrement les courriels, peuvent être interceptés et donc, potentiellement falsifiables.  Parallèlement, n’importe qui peut être victime d’une usurpation d’identité (numérique) avec des conséquences qui peuvent être non négligeables. GnuPG est une solution libre qui permet de se protéger de ce type d’incident.

Le document joint (gpg.pdf) a été présenté le 21 mai 2015 au département Mesures Physiques dans le cadre des “jeudi du libre”. Il est composé de deux parties :

  •  la première présente les concepts (cryptographie, signature numérique, réseau de confiance…) ;
  • la seconde plus orientée pratique décrit l’utilisation du jeu de commande gpg ;

Bonne découverte.

Représentation d'un WOT graphique.
Représentation d’un WOT graphique.

Il faudra que je vous parle un jour du préfixe “Gnu” de GPG et récurrent dans Gnu/Linux.