Attentats du 13 novembre – Lettre de la tutelle

 

Sans titre 1

A TOUTES LES COMMUNAUTÉS ÉDUCATIVES DE NOTRE RÉSEAU
Chers amis,

Notre pays est en deuil. Les graves attentats qui ont frappé Paris vendredi soir nous ont profondément bouleversé tous. Au nom des sœurs de toute la Province d’Europe la Compagnie de Marie Notre-Dame s’associe à la démarche de deuil national décrétée par l’État français.

Je tiens à vous exprimer ma profonde douleur et mon effroi face à des actes qui ont fait tant de victimes et tant de blessés. Ma compassion et prière sont aussi pour toutes ces personnes et leurs familles. Nos Communautés prient pour tous ceux qui ont des responsabilités politiques dans ces circonstances et pour ceux qui donnent le meilleur d’eux mêmes avec générosité: pompiers, médecins, infirmières,…

La Parole de Dieu de ce dimanche résonne aujourd’hui, pour nous tous, d’une manière particulière : Daniel adresse une parole de réconfort à ses contemporains qui traversent une période effroyable –période de persécution et d’occupation- et il leur annonce que « en ce temps-ci le peuple sera délivré ». Cette promesse est le fondement de notre espérance et la certitude que le Dieu de la Vie et de l’Histoire et que la mort n’a pas le dernier mot. Avec des croyants des différentes religions, nous implorons Dieu et nous le prions que vienne sa paix dans notre pays et dans le monde entier.

Ce serait bien si chaque Établissement pouvait s’associer à sa manière (dialogue, prière, veillée,…) à la démarche de deuil national. Notre mission d’éducation est la meilleure manière de travailler pour un monde plus humain et fraternel.

Une telle situation peut susciter dans nos Établissements de nombreuses réactions. Elle risque de diviser les diverses communautés qui forment nos Communautés éducatives, et s’efforcent jour après jour de vivre ensemble. Je vous invite à porter dans la prière cette épreuve et à devenir ensemble par nos paroles et nos actes des artisans de paix et des témoins d’Espérance pour nos concitoyens.

Unie à vous tous – avec la conviction que, au cœur de nos détresses Dieu est avec nous et le bien est plus fort que le mal- recevez mon affectueuse salutation,

Montserrat Massó-Pàmies, odn
supérieure provinciale