Archives de catégorie : Lycée

Concours national de la résistance et de la déportation

Créé en 1961 au sortir de la 2ème Guerre Mondiale, le Concours National de la Résistance et de la Déportation est un concours organisé chaque année par le ministère de l’Éducation nationale. Pour cette année 2018, une équipe de 7 volontaires représentant les niveaux 1ère – Terminale représente Beaupeyrat à travers la réalisation d’une production écrite.

Le thème du concours 2018 : « s’engager pour libérer la France » est une large invitation pour découvrir des personnes et des parcours d’engagement aux heures sombres de notre pays. Le travail de recherche a été ponctué d’ateliers réguliers, en dehors des heures de cours, où chacun est invité à faire part de l’avancé de ses travaux au reste du groupe. Parmi les temps forts qui ont rythmé cette préparation, on peut noter l’intervention de M. Jacques Perot, ancien conservateur du musée Clémenceau-de Lattre et directeur du musée de l’armée ; une sortie-recherche aux archives départementales de la Haute-Vienne ou encore la visite du musée de la résistance de Limoges.

Pour leur production, les participants ont fait le choix de la rédaction d’un journal à la manière des journaux clandestins. Un choix qui n’est pas sans rappeler que Limoges fut un temps « imprimerie du maquis » irrigant de nombreuses villes de France.

Certifications de Cambridge

Lors des portes ouvertes de l’établissement la nouvelle promotion a reçu ses diplômes à l’issu d’une cérémonie officielle présidée par Mme Berthe, en présence des  parents de nos jeunes lauréats et de leurs  professeurs d’anglais. Félicitations à tous pour leurs brillants résultats cette année encore !

Le rendez-vous est déjà pris avec les élèves de la section Anglais Plus de 4° et de 3° pour 2018, avec le même succès à la clé.

Mme Isabelle Faure, professeur référent.

Béatrice, Charlotte et Clotilde : « cette expérience fut mémorable pour nous tous car ce fut notre premier diplôme et une bonne préparation à nos futurs examens. Le groupe d’Anglais Plus est devenu comme une famille pour nous ».

Sacha : «  toute l’année nous avons travaillé dans une ambiance plus qu’agréable et nous nous sommes entraînés afin d’obtenir notre diplôme. La cérémonie aussi a été très conviviale »

Maria, Louise, Fidan : « les enseignants nous ont fait bien travailler pour préparer ces épreuves plutôt stressantes mais c’était pour la bonne cause ! C’est un avantage pour nous d’avoir obtenu ces diplômes »

Louis : «  nous étions heureux de recevoir nos diplômes remis  par la directrice et  nos professeurs en présence de nos parents. Ils  nous ont félicités autour d’un buffet dans une ambiance sympathique »

Expérimentation du Projet Take Care en classes de Terminales L et S

Intervention de Mme de Boer, psychologue, sur les « soins palliatifs », dans le cadre du cours de philosophie.

« Notre société a tellement peur de sa fragilité qu’elle finit par l’oublier en oubliant la mort, en effaçant le rituels, en effaçant les deuils » J. Léonetti

« N’être plus écouté : c’est cela qui est terrible lorsqu’on est vieux » A. Camus

« Ce n’est pas la mort qui est triste mais ce que nous faisons de nos vies » A. Jardin

Voici quelques unes des citations à partir desquelles les élèves de terminales L et S du Lycée Beaupeyrat de Limoges ont été invités à livrer leur réflexion sur la vie, la mort, la finitude et la fragilité   … Ces questions « existentielles » abordées en classe de philosophie ne leur étaient évidemment pas étrangères. Mais, rattachées à la thématique des « soins palliatifs », elles se présentaient pour eux sous un nouvel angle : celui qu’a choisi Mme de Boer, psychologue clinicienne de l’Association Soins et Santé de Limoges, pour expérimenter son projet Take Care auprès des lycéens pour les sensibiliser à la philosophie et à l’éthique des soins palliatifs.

Portant un regard intime sur la maladie et la souffrance inhérentes à la condition humaine, elle a ainsi permis aux élèves, à l’occasion de deux rencontres, les mardi 21 novembre et 12 décembre 2017, de débattre sur des valeurs telles que la dignité, le respect, la bienveillance, l’humilité, la sensibilité.

Alternant les interventions spontanées et le travail de réflexion en groupes, les élèves devaient réagir à des citations d’auteurs ou autres personnalités (écrivains, juristes, politiques, artistes, célébrités) et livrer leurs réflexions sous forme de tweet, un compte twitter ayant été créé spécifiquement pour le projet.

Les interrogations soulevées : Quel regard porter sur l’humain, en particulier dans les situations de souffrance ou de handicap ? Quel comportement adopter face à la maladie, la souffrance sous toutes ses formes ? …..  ont ouvert un débat sur les problématiques des soins palliatifs qui ne les ont pas laissés indifférents.

C’était l’objectif du projet : confronter un public d’adolescents, parfois réticent à aborder ces sujets « graves » dans une société qui valorise la performance et la jeunesse et occulte d’autres dimensions de l’existence, aux responsabilités humaines, en leur faisant comprendre que ces questions ne s’adressaient pas uniquement aux personnes âgées ou malades. « Cette réflexion concerne surtout une population jeune qui prend son envol vers une vie d’adulte ; elle sera confrontée à des responsabilités personnelles, professionnelles et sociétales et s’orientera peut-être vers un métier médical, paramédical, juridique, politique ou médiatique » rappelle Mme de Boer.

Le bilan réalisé à l’issue des séances a révélé que les élèves avaient bien perçu l’enjeu de cet échange. Ils ont apprécié en tout cas ces occasions d’échange qu’ils ont jugées « enrichissantes » et « stimulantes ».

C. Hartman – Professeur de philosophie                                                                                                                                          Citations & tweet des élèves :

« N’être pas écouté : c’est cela qui est terrible lorsqu’on est vieux » Albert Camus

Le fait de se sentir seul et de ne pas être écouté, de n’avoir personne qui nous soutient est une souffrance pour chacun.
Écrit par : Charline, Mégane, Amaury, Maxime et Clotilde

Le propre de l’homme est de vivre en société. Il est écouté et il écoute lui-même. Lorsque cette notion de rapport à l’autre se désintègre, il perd une forme d’humanité. Et se retrouve exclu de la société.

Écrit par : Jeanne, Victoire, Ibrahim, Vincent, Quentin et Bilal

 « Notre société a tellement peur de sa fragilité qu’elle finit par l’oublier en oubliant la mort » Jean Leonetti médecin cardiologue

On choisit ce qu’on veut oublier et ce qu’on veut garder en souvenir, car pour l’être humain il est plus facile d’oublier ses problèmes plutôt que faire face à ceux-ci.

Écrit par : Zoe, Lucas, Odette, Enolia, Fulbert et Laura.

Un beau jour, un grand homme a dit : ″ Ceux qui nous ont aidés à grandir ne doivent pas être abandonnés au moment où ils ont le plus grand besoin d’aide″ (Pape François)

Écrit par : Marie, Chloé, Mathieu, Clara, Danisha et Vincent

L’homme est le seul animal qui sait qu’il va mourir. Il est mortel. Il ne peut pas défier les lois de la nature, mais essaie de défier les lois de la physique.

Écrit par : Jeanne, Victoire, Ibrahim, Vincent, Quentin et Bilal

L’Institution Beaupeyrat chausse ses skis !

Pour la troisième édition, l’Institution Beaupeyrat proposait du vendredi 12 au dimanche 14 janvier un week-end « montagne-spiritualité » plus connu sous l’appellation « Ski-prières ».

D’abord proposé comme temps fort pour les élèves qui se préparent à recevoir le sacrement de la Confirmation, il était aussi ouvert aux autres élèves, notamment les 3ème et lycéens.

C’est dans le Cantal, à Murat, chez lez les frères de la Communauté Saint-Jean, que l’école a désormais pris l’habitude de poser ses valises…. La proximité avec la station du Lorian est idéale.

Près d’une quarantaine de jeunes étaient inscrits. La neige était au rendez-vous et les pistes toutes prêtes à les accueillir. Les débutants ont pu ressentir les premières joies de la glisse… pendant que les autres retrouvaient des sensations déjà connues ! Cependant, comme il n’est pas possible de skier tout le week-end (et ce n’était pas l’objectif!!) …. des temps spirituels, des moments de réflexion, de partage et d’échanges étaient organisés. Là aussi…. Certains étaient plus en avance que d’autres…. Mais devant le Seigneur, chacun à pu se retrouver sur un pied d’égalité !

Au final, jeunes et accompagnateurs ont pu vivre, le temps d’un week end, au rythme d’une communauté religieuse, en s’adonnant à l’effort sportif tout en étant ensemble … le tout sous le regard de Dieu. Drôle de challenge ! Nul doute que ce temps aura été bénéfique pour tous !

Pour la quatrième édition, nous devrions atteindre quelques sommets… affaire à suivre !

+ Abbé André VENITUS
de l’Institution Beaupeyrat

Sur les pas de Ste Jeanne de Lestonnac – Liaison CM2/6ème

A Beaupeyrat, le vendredi 8 Septembre, les élèves de CM2 et de 6ème se sont retrouvés pour participer ensemble à un grand jeu sur la vie et le charisme de Ste Jeanne .

Ce jeu a été imaginé et organisé par l’équipe pastorale et des enseignants investis et dynamiques . Les élèves de CM2 de l’école de Louise de Marillac sont venus jouer avec nous et découvrir notre Sainte Patronne.  Une nouveauté, cette année, les enfants  CM2- 6ème  étaient encadrés par des élèves de terminale… Et ce fut un beau partage entre grands et moins grands.

A midi, tout le monde a pique-niqué, ce qui était fort sympathique .

L’après-midi, M. Berthe a endossé le costume de Montaigne, le célèbre philosophe du XVIème siècle et l’oncle de Sainte Jeanne. Quant à Jeanne de Lestonnac, sa nièce, était représentée par Cécile Charmes, professeur d’Espagnol, également en costume d’époque. C’est elle qui a lancé le jeu pour faire découvrir la vie de la fondatrice de la Compagnie Notre Dame au travers d’épreuves sportives et ludiques.

Chacun est reparti heureux et plus riche de cette expérience vécue ensemble grâce à Ste Jeanne.

Voyage en Autriche

Au début des vacances d’octobre, un voyage en Autriche a été proposé aux lycéens. Nous avons pu visiter   la superbe ville de Salzbourg, ses rues animées et pittoresques avec leurs enseignes de fer forgé, la maison natale de Mozart, la Domplatz et sa  cathédrale.

Nous avons également été émerveillés par l’Eglise Saint-Pierre et le cimetière où reposent plusieurs générations de familles patriciennes salzbourgeoises.

Après l’émouvante visite du camp de concentration de Mauthensen, le voyage s’est poursuivi par la visite de Vienne.Nous garderons un  souvenir inoubliable de la Hofburg et du palais de Sissi, du château de Schönbrunn, du Kunsthistorisches Museum et surtout de l’Opéra de Vienne.
La fraîcheur automnale n’aura pas eu raison de notre enthousiasme!

L’occitan, c’est passionnant !!! Année 2016/2017

Le cours d’occitan est un lieu riche en bonne humeur, c’est un cours où ça bouge  et où les élèves font pleins de rencontres chaque année.

 

En  2016/2017  les élèves des différentes classes ont eu l’opportunité de rencontrer deux auteurs ayant fait le choix d’utiliser la langue occitane pour écrire leurs ouvrages.

Jean Pierre Reydy a  rencontré les jeunes et leurs a proposé une dictée en Occitan bien sûr, organisée en partenariat avec la Libraria occitana de l’I.E.O. de Limoges. Le but  de cette rencontre était à la fois pédagogique mais surtout ludique et les questions posées à l’auteur ont été très enrichissantes pour chacun. Merci à Magalie et à M. Reydy.

D’autre part les élèves de 6ème, 1ère et terminale ont rencontré Jean Louis Queriaud (Docteur en Occitan) qui est venu présenter son travail de collectage des arts et traditions populaires en Charente Limousine. Là aussi, les échanges furent très formateurs pour les élèves qui ont pu présenter avec plus d’aisance, ces textes lors des épreuves du bac. La matinée fut très appréciée de tous.

Enfin le cours d’occitan est aussi un endroit où l’on chante. Les élèves ont eu l’occasion de partager ces chants lors du spectacle de l’année, mais aussi lors des rencontres CM2 6ème.

Pour clore l’année un journaliste de RCF, Sébastien Péjou est venu interroger les élèves sur leurs motivations. Ce moment était pour certain un peu intimidant et pour d’autre l’occasion de montrer qu’ils maniaient déjà la langue avec une certaine aisance.

Voilà une année riche de rencontres et de plaisirs…  en route pour 2017/2018 !

Rejoignez nous car comme on le dit dans les couloirs « l’occitan, c’est amusant!! »

Tenetz vos fiers !

Pour finir quelques mots d’élèves :

L’occitan me motive car on apprend la langue de nos grands-parents tout en s’amusant, en déjeunant en cour, en faisant des petits contrôles.

 L’occitan me motiva perqué  aprenen la lenga de nòstres grands-paires tot en s’amusar,  en minjar en cor, fasem daus pitits contròles.

Aélia et Jules

         L’occitan me motiva perqué quò es una lenga parlada dins tot lo miegjorn de la França. Fasem daus gostats e  s’esnujam jamai. Rigolan beucòp e  escotan de las ìstorias.                               

L’occitan me motive car c’est une langue qui est parlée dans tout le sud de la France. On fait des goûters et on ne s’ennuie jamais. On rigole beaucoup et on écoute des histoires.

                                                                                                Kalvin et Louis 

         Ai beucòp aimat la dictada, qu’ era  amusant e risolier. Qu’èra  un bon moment  qu’avem tots  ben aimat. Aime beucòp  partajar daus moments agradius, emb ma classa d’occitan. Qu’era un dissabde mandin, lo 11 de Feurier 2017 queu monsur s’apela Jean Pierre Reydy es plan brave e gaujòs avem apres de las chausas sus eu e sus vita.

J’ai beaucoup aimé la dictée, c’était amusant et rigolo.C’était un bon moment, qu’on a tous bien aimé. J’aime  partager beaucoup de moments passionnants avec ma classe d’occitan. C’était un samedi matin, le 11 février 2017, ce monsieur s’appelle Jean Pierre Reydy, il est très sympathique et joyeux. On a appris des choses sur lui et sur sa vie.

                                                                                        Clara et Llona

            L’occitan es una lenga que es utilisada dempuèi l’atge mejan. La lenga occitana es coneguda en prumièr mercès a la literatura dempuèi lo sègle 12 quante los trobadors van començar a l’espandir dins tota l’Euròpa. La lenga occitana es estada valorisada per Frederic Mistral que a reçaubut lo pretz nobèu de literatura en 1904. Es parlada dins lo Val d’Aran, dins mai d’unas valadas de las Alpas italianas e dins 32 despartaments dau miegjorn de la França. L’occitan pòt tanben esser ‘pelada lenga d’Oc o Patois.

Dimecres 10 de mai avem chantat 2 chançons: la IO-IO e L’autre jorn sus la montanha a la radiò RCF. Qu’es lo jornalista Sébastien que nos aviá enregistrat. A la fin nos sem presentats. Quò era un moment simpatic.                                                    

                                                                                                                Mathilde et Clara 

L’ occitan est une langue qui est utilisée depuis le Moyen Age.  La langue occitane est connue en premier, grâce à la littérature à partir du xiie siècle, quand les troubadours vont commencer à la répandre dans toute l’Europe. La langue occitane a été valorisée par Frédéric Mistral qui a reçu un Prix Nobel de la littérature en 1904. Elle est parlée en Espagne, dans le val d’Aran, dans certaines vallées des Alpes italiennes, et dans 32 départements du sud de la France. L’occitan peut être aussi appelé langue d’Oc ou patois.

Le mercredi 10 mai nous avons chanté deux chansons: la IO-IO et l’autre jorn sus la montanha à la radio RCF. C’est le journaliste Sébastien Péjou qui nous a enregistré. Puis pour finir nous nous sommes présentés, c’était un moment sympathique.

         J.P.Reydy lo 11 de Feurié, de 11 oras a miejorn, a las pòrtas dubertas, nos a fach far una dictada sus un poema en Occitan. Queu poema parlava daus dròlles qu’anavan a l’escòla a pès e que s’amusavam en chamin e daus mestiers que fasiám los adultes a l’espòca onte i aviá pas enquera l’electricitat. Coneissián los auseus mercés a lurs chants, peschar los peissons a la linha, sabián si los champanhòus son bons. Brulavan las chastanhas sus la brasa, minjavam las cireisas sus l’aubre dau vesin.

            J.P.Reydy, nous a fait faire une dictée sur un poème en Occitan aux portes ouvertes, le 11 février de onze heures à midi. Ce poème parlait des enfants qui allaient à l’école à pieds et qui s’amusaient en chemin ainsi que des métiers que faisaient les adultes à l’époque où il n’y avait pas l’électricité. Ils reconnaissaient les oiseaux grâce à leurs chants, pêchaient les poissons à la ligne, savaient si les champignons étaient bons. Ils brûlaient les châtaignes à la braise, et mangeaient les cerises sur l’arbre du voisin.

Maximylien

Dimècres 10 de mai avem chantat a la ràdio RCF las chançons: l’autre jorn sus la montanha e la io-io, quò s’es passat dins la cort dau colègi qu’es lo jornalista plan brave e agradiu Sébastien que nos a enregistrat.

Mercredi 10 mai nous avons été interviewé par la radio RCF, on a chanté les chansons l’autre jour sur la montagne et la io-io, ça s’est passé dans la cour du collège et c’est le très sympathique journaliste Sébastien qui nous a enregistré.

                                                            MONA

Intégration 2nde

Comme chaque année, nos élèves de 2nde ont pu participer à deux journées d’intégration sur le site de la Roche des Scoeux.

Cette année, le rendez-vous  a été fixé le jeudi 28 et vendredi 29 Octobre. Comme d’habitude, ils ont pu se dépenser sur les nombreux chemins du site à la recherche des balises  et la soirée s’est organisée autour d’un jeu (avec notamment une partie de mimes où certains ont fait preuve d’un grand talent) auquel les enseignants présents se sont faits un plaisir de participer.

Partenariat avec une auto-école

Depuis la rentrée de Septembre, notre établissement a signé une convention de partenariat avec l’auto-école ACCES CONDUITE.

Ce partenariat offre aux élèves scolarisés dans notre établissement des tarifs préférentiels sur les forfaits code et conduite.

La préparation au code pourra se faire au moment des vacances scolaires, sous la forme de stage de 3 jours, qui se dérouleront au sein de notre établissement si le nombre d’inscrits est suffisant au alors dans les locaux de l’auto-école.

Résultats examens

Année 2016-2017
BAC  – 100% de réussite toutes sections confondues
BTS  – Comptabilité gestion : 73,5%

              Informatique (SIO) : 92%  (dont major académie)

DNB –  91,1 % de réussite

Bravo à tous nos élèves diplômés et rendez vous le Samedi 7 Octobre à 14 h pour la remise du diplôme du baccalauréat et le vendredi 13 Octobre à 18 h pour la remise du diplôme du DNB.